24/11/2007

 

Hier j'avais réussi à changer mon emploi de temps au boulot pour être présente au jugement des inculpés de la réunification.

La salle d'audience était pleine, plusieurs affaires étaient jugées, certaines ont été renvoyées puis est venu le moment du jugement des gars. Jean Ollivro sociologue qui a écrit de très bon livre sur la place ouverte de la Bretagne sur le monde et l'europe a témoigné en faveur des inculpés, Grandville et une conseillère régionale aussi. Ollivro a bien insité sur le deni d'identité qui existait en Loire Atlantique. On était une 60aine de personne à les soutenir.

Le procureur n'a pas trouvé d'arguments pour les attaquer à part d'assimiler ce geste à un tag impubert et au front Libertaire des Naines de jardins. La salle a failli être évacuée car on disait un peu ce qu'on pensait. Le procureur a osé dire qu'il fallait des travaux d'intérêt général pour nettoyer car "c'etait épais comme le pétrole de l'Erika" alors même que les employés de la mairie d'Asserac a mis une matinée à nettoyer. Quelle honte de faire référence à l'Erika! A-t-il nettoyé les plages?

La plaidoirie de l'avocat dont les honoraires ont été pris en charge par Skoazell a été superbe. Il a souligné le fait que la région PDL était fausse, antidémocratique, irrespectueuse car le procureur a fait souvent référence au respect d'autrui, que le fait d'évoquer Erika etait un manque de respect envers les bretons.... C'était un jugemnet d'un fait de militantisme, seule voie trouvée pour s'exprimer.

Ils s’en sortent avec 500 € d'amende à payer

Victoire

Soulagement

20:49 Écrit par klara dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.